Ecole et Fondation Edenpark - Yverdon-les-Bains

Projet Jardin

Projets de la Fondation

22/10/20

But du Projet

  • Favoriser le lien régulier et concret des enfants avec la nature et le jardinage
  • Transmettre les notions élémentaires des sciences naturelles
  • Développer les compétences du travail en petite équipe multi générationnelle

Description du Projet

A la belle saison, les élèves de l’école se rendent une fois par semaine dans un jardin potager afin de le cultiver et d’en prendre soin. L’activité se déroule en petits groupes d’élèves dont les degrés sont volontairement mélangés. Les plus âgés assument la responsabilité de chef de groupe. Les plus jeunes ont d’autres responsabilités. Deux fois par année, les parents de l’école sont invités à découvrir le jardin : en juin lors de la fête de clôture au moyen d’une visite guidée ; en automne, à l’occasion d’une soupe communautaire faite à partir des légumes cultivés au jardin.

Besoins spécifiques

En plus de l’outillage qui doit être renouvelé régulièrement, des semences et des plantons, nous souhaitons apporter une expertise pédagogique par l’engagement d’une pédologue (spécialiste des sols).

Coûts du projet

  • Renouvellement annuel de l’outillage : CHF 200.–
  • Achat des plantons et semences : CHF 200.–
  • Engagement d’une pédologue (coût par saison 2200) : CHF 4400.–
  • Coût total de 2 saisons : CHF 4800.–

Durée du Projet

Le projet se renouvelle chaque année. Au fil du temps, l’intention est de varier les compétences des intervenants externes. Dans un premier temps, le projet porte sur l’engagement d’une pédologue pour l’automne 2021 et le printemps 2022.

Présentation de Tania Ferber

Tania Ferber - Ecole Edenpark - Yverdon

Tania Ferber a effectué un bachelor en sciences de l'environnement à la faculté de géosciences et environnement à l'université de Lausanne. Elle a ensuite étudié plus profondément la science des sols dans le master de Biogéosciences (collaboration entre l’université de Lausanne et Neuchâtel). Son parcours l’a menée à travailler quatre ans à l’Hepia (haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève) dans la filière Agronomie, d’abord dans un projet soutenu par l’OFEV concernant la qualité physique des sols agricoles lors de dégradations liées aux pratiques agricoles puis dans un projet sur la qualité chimique des sols pollués au mercure en Valais. La thématique de la qualité du sol et des pratiques agricoles l’a donc toujours intéressée du point de vue de la recherche et c’est naturellement qu’elle s’est tournée vers le côté pratique durant l' année 2017, cherchant des endroits sur terre ou la lutte pour l'accès à la terre et le droit de cultiver des semences natives étaient des priorités. Elle aime transmettre ses compétences et son savoir aux jeunes et aux enfants dans le cadre d’ateliers pratiques et d’expériences sur le terrain.

Impact du projet

  • Vivre la classe à l’air libre.
  • Donner aux enfants une expérience concrète du travail et de l’apprentissage dans un jardin en milieu urbain.
  • Développer leur capacité à travailler en équipe.
  • Eveiller l’intérêt des enfants pour la nature, l’environnement et le développement durable.

De la même catégorie...